Avril

 Le TOP 10 des instants off d’avril

1. Tartifume et Polastron

Tartifume, Montastruc, Comdom (sur Baïse)… les villages traversés nous inspirent de fulgurantes envolées poétiques (ou pas)… et viennent enrichir notre vocabulaire. Ainsi, « tartifume » est devenu une insulte bien utile pour désigner un chauffard qui nous double de trop près. « Polastron » sied quant à lui aux automobilistes nerveux qui nous klaxonnent sans raison.

2. Dimanche pluvieux et concours de belote

Nous sommes dimanche, il pleut et surtout… on est perdu dans le Lot-et-Garonne. Au comble de notre désespoir, nous pénétrons dans un bar du petit village de Prayssas.  Nous nous installons dans un recoin, bien déterminées à avancer dans notre « déruch »  : réécouter et monter les heeeeuuuures d’interviews enregistrées. Mais là, soudain, surgit une vingtaine de cheveux grisonnants et bruyants. Ils viennent pour le concours hebdomadaire de belote ! « J’espère qu’on va pas vous déranger pour travailler », nous lance l’un deux. Ben….

DSC_0030N&B

– Anaïs en costume intégral de pluie –

3.  Faire du yoga avec Bertrand, c’est géant

Dans la journée, Bertrand Lassaigne est un paysan « tout ce qu’il y a de normal ». Il sème, laboure, fait de la farine, élève des chevaux. Mais le soir, une fois par semaine, il mène une double vie : il se rend dans un petit village voisin, près de Périgueux, pour faire du yoga ! Et cette semaine là, nous sommes allées avec lui, nous étirer comme des étoiles de mer dans une classe de l’école primaire.

4. Soirée épilation et massage sous la tente

Qu’est-ce qu’on fait ce soir ? Après une journée de vélo et une énième plâtrée de pâtes, les activités crépusculaires se révèlent parfois restreintes. Il fait trop froid et sombre dehors, alors…. rendez-vous dans la tente ! Ni une ni deux, voilà Lorène qui s’étale pour un massage de ses gambettes douloureuses, et Anaïs qui s’empare vaillamment du matériel épilation. Dehors, une petite grenouille nous observe avec un regard incrédule.

5. On a trouvé notre maison !

DSC_0120N&B

C’est quoi ça ? Le zome du petit Béron. Un « zome »,  c’est une construction « faite maison »,  « composée de losanges agencés en double spirale »  (source : wikipedia). Nous, on appelle ça une maison de hobbit,  et on adore !

6. Vous prendrez bien une cuisse de grenouille ?

Quand on dort dehors, on découvre une vie faunistique extraordinaire : des oiseaux, des papillons, des insectes en tous genres, mais surtout…. des grenouilles. Car le saviez-vous, avril, c’est la saison des amours de ces chers batraciens. Et la nuit, ça y va ! Ils nous réveillent même à 3h du mat’ avec leurs borogymes  langoureux. Et les plus petites (les rainettes) sont évidemment les plus bruyantes !

7. Le traquenard de la ferme du Loriot

D’abord, on ne devait pas y passer (pas le temps, l’Ariège nous attendait). Après,  juste s’y arrêter (oh, ça ne fait qu’un PETIT détour).  Ensuite, seulement y passer la nuit. Mais voilà, on s’y est bien senti, Stéph, Benoît et Océane y faisaient de la tome de vache et du yaourt. Alors on est resté… un peu plus longtemps.

DSC_0134

– Vue matinale de la ferme du Loriot –

6. Tiens, ça r’grimpe…

La GRANDE découverte de notre voyage à vélo, c’est que la France, ça grimpe ! Des collines, des vallons, des plateaux, y’en a partout ! Pour préserver nos mollets, nous avons donc élaboré une grille d’évaluation des routes : les 3P. Une route doit être : Plate, Petite et Pittoresque. La gagnante à ce jour est la mignonne départementale Rieux-Daumazan, entre l’Ariège et la Haute-Garonne.

7. Vous êtes venues en roller ?

13h à la cantine de Marsaneix. Aujourd’hui, c’est poulet rôti –  haricots verts (bio), et le repas bat son plein. Au milieu du brouhaha, Magaly, l’animatrice, tente de se faire entendre : « eh, regardez ces deux jeunes dames… vous savez comment elles sont arrivées chez nous ? » Silence, réflexion. Magaly propose : en roller, en vélo ou en trottinette ». Et là, pour ces jeunes périgourdins, c’est l’évidence : « en roller ! »

8. Mêêêê euh !

DSC_0252N&B

Avez-vous déjà vu… une interview de chèvre ?

Ben voilà, c’est fait. Et on s’est même essayé à la traite « à la main ».

 

Départ

DSC_0006N&B 25 kilos (x2) éparpillés sur le tapis caennais de la Loupiotte. J -1. Tout est prêt, ou presque… qui a mangé la lampe de poche d’Anaïs ? Lorène doit-elle  VRAIMENT emmener 20 piles rechargeables ?

DSC_0215N&B Saint-Mathurin, bords de Loire. Premiers kilomètres, état des troupes. Les sangles des saccoches font »gling gling », Anaïs s’est arrêtée 5 fois pour remonter sa selle, Lorène a le vent en poupe (et de face).

DSC_0292N&B Fritilaria meleagris. La frétillante fritillaire nous salue dans les prairies ligériennes. Une rencontre rendue possible grâce à la Flore forestière française Tome 1 (2 kg !).

DSC_0295N&BLa  triche…. pour se retrouver plus vite à Périgueux nous avons délaissé le bitume pour le rail.

 

 

 

 

Une réflexion sur “ Avril ”

  1. Eu du mal à trouver votre site mais ça y est, on va partager l’info sur le facebook et le site d’Agrovélocités.

    Bon voyage les filles !

    Et si jamais vous n’êtes pas au courant, en vous cherchant j’ai découvert ça : http://grainedecyclo.com/

    Simon.

    Ps: Effectivement Anaïs, bien joué pour Angers !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :