Une journée avec les faucheurs

Les plantes mutées ont tout des OGM… sauf qu’elles ne sont pas reconnues comme tel par la loi. Résultat : elles s’insinuent discrètement dans les champs et les assiettes. Pour interpeller les pouvoirs publics, les Faucheurs volontaires viennent de piétiner un champ de colza.

Cliquez pour découvrir la carte postale sonore :

Un reportage à lire sur Reporterre.

Nous avons choisi de débuter notre voyage avec les Faucheurs, qui s’opposent par la désobéissance civile aux industries semencières. Pourquoi s’en prennent-ils à des essais de variétés végétales ? Qui doit créer, contrôler, réguler  les nouvelles variétés ? La question des semences paysannes est étroitement liée à celle des OGM.

%d blogueurs aiment cette page :